Tunisie des Lumières

تونس الأنوار

Accueil > Français > Kandil Touness > Avons-nous rompu définitivement avec le concept Etat-parti ?

Avons-nous rompu définitivement avec le concept Etat-parti ?

mardi 29 juin 2021

En pédagogie éducative, on apprend les nouveaux concepts ou notions en donnant des exemples et surtout les contre-exemples.

Ennahdha, en prenant le pouvoir en 2012, a crû bon de copier beaucoup de pratiques du RCD pour montrer qu’elle est moderniste et capable de gouverner. Finalement elle a montré qu’elle n’était ni moderniste, ni capable de gouverner, ni même capable de reproduire un régime politique du moyen-âge.

Et le plus grave, elle n’a rien compris du sens profond de la révolution.
Nida, parti fourre-tout , n’avait pas besoin de montrer son modernisme, mais n’a pas compris, lui aussi , le sens profond de la révolution, sauf sûrement quelques groupes plutôt bien minoritaires dans ses rangs.

Maintenant , et 6 ans après la révolution, le concept du parti-État ou État-parti, est bien compris. La révolution a dit basta ! Les tunisiens veulent un État et non un État-parti.

Tous ceux qui n’ont pas compris le concept de l’État pour tous les tunisiens, à égale distance par rapport à tous les partis, y compris les partis au pouvoir, sont en train de payer chèrement cette erreur monumentale..
Nous avons appris par expérience le long des décennies que le Parti-État est une plateforme protégée pour le copinage, les faveurs illicites, la médiocratie et la corruption.

Blog Facebook
2017-06-28
Taoufik Karkar