Tunisie des Lumières

تونس الأنوار

Accueil > Français > Kandil Touness > Le confinement est-il utile ?

Le confinement est-il utile ?

mardi 22 juin 2021

Certains disent que le confinement était inutile. Il ne s’agit pas seulement de la Tunisie et des tunisiens.

TRUMP lui-même disait cela également. Tous disaient que covid-19 n’est pas plus méchant que les grippes auxquelles nous sommes habitués. Les italiens le disaient aussi. Mais nous avons vu que l’épidémie y était très méchante et ce pays était sa première grande victime, après la Chine, puis il est suivi par l’Espagne et la France et tout dernièrement les USA et la Grande Bretagne.

Ce fait à lui seul rend cette comparaison très peu convaincante.
Mais au fond de quoi avons nous peur ? D’un nombre élevé de décès ? D’une saturation complète du système de santé ? D’une grave recession économique ?

Quelles décisions doivent prendre les autorités pour réduire au minimum les dégâts ?

En absence de solution médicale systématique, on est devant un problème de gestion de catastrophes qui nécessite des prévisions et des décisions adéquates.
Simplifions la situation et admettons que notre système de santé est parfait et que sa capacité en lits de soins intensifs est 1000 lits.
Si l’épidémie envoie en moyenne 10 malades graves aux lits de soins intensifs et que chaque malade doit y rester 10 jours, on peut prévoir vers quelle date les 1000 lists seront tous occupés.

Mais si l’épidémie envoie 100 malades graves par jour, c’est au bout de 10 jours que les malades graves resteront sans soins et vont accélérer encore plus la diffusion de l’épidémie. On entre dans une situation non seulement d’absence de contrôle de l’épidémie, mais dans une situation d’inondation épidémique avec les résultats connus des historiens : exodes massifs, incendies des foyers de contamination...

Les mathematiciens et les épidémiologues s’entendent en effet d’assimiler une épidémie à une pluie torrentielle qui peut engendrer une inondation. Pour éviter une inondation, on installe à la hâte des barrages et on detourne des cours d’eau de pluie. Évidemment le paramètre principal dans ce cas c’est le nombre de millimètres de pluie par minute.

En épidémie, les barrages doivent ralentir la contagion. Le paramètre principal de contrôle, c’est le nombre de lits de soins intensifs. Le choix des barrages de contagion dépend de la vitesse de contagion.

Or ce virus est nouveau, nous ne savons pas comment et à quelle vitesse il se répand. C’est surtout le cas de la Chine. Elle a pris la décision principale de confinement. Pour les autres pays, ils ont tout de même un peu plus d’informations sur covid-19. Mais l’Europe et les USA pensaient avoir une bonne longueur d’avance sur la Chine en matière de contrôle des épidémies...

Moralité de l’histoire : soyons toujours modestes et ne croyons jamais que nous possédons la meilleure solution, la meilleure idée, la meilleure politique.

Blog Facebook
2020-05-09
Taoufik Karkar