Tunisie des Lumières

تونس الأنوار

Accueil > Français > Kandil Touness > Savoir, savoir-faire et décolonisation

Savoir, savoir-faire et décolonisation

lundi 7 juin 2021

La colonisation de certains pays s’est faite bien sûr parce que ces pays étaient scientifiquement et techniquement en retard, mais aussi, parce que le colonisateur faisait de la rétention de l’information scientifique et technique.

Cependant, savoir organiser l’archivage des données scientifiques et techniques et les rendre presque totalement publique dans le pays colonisateur et en même temps les rendre totalement opaques dans les pays ex-colonisés prouve qu’il y a un savoir-faire organisationnel qui échappe totalement aux pays ex-colonisés.

Ce savoir-faire n’est possible que dans un système politique complexe, évolué, bien ancré dans la voie démocratique et est le seul qui permet de concevoir de vrais programmes de développement et de rendre les progrès scientifico-techniques opérationnels.

C’est pourquoi les modernistes autoritaires, issus des mouvements de libération, ont finalement échoué dans leurs politiques de développement : ils ne savaient pas mettre la science et la technique au service de la société. Ils préféraient les méthodes autoritaires, la pensée unique, le parti unique. Ils ne voyaient que l’aspect matériel des conquêtes et avancées scientifiques et techniques. L’aspect immatériel des réalisations scientifiques et techniques, aspect organisationnel, explorateur, juridique, culturel est, ou très sous-estimé et déconnecté de l’oeuvre du développement, ou complètement absent.

Aujourd’hui, dans notre combat pour l’ancrage de la démocratie, il est nécessaire d’acquérir ce savoir-faire, de parler nuit et jour du rôle social que les sciences ont à jouer, d’accès libre à l’information, de transparence....

TRANSPARENCE TRANSPARENCE TRANSPARENCE TRANSPARENCE

Blog Facebook
2015-05-31
Taoufik Karkar